Ici Pause |Tonifiez votre vue naturellement

Dr. Bates ophtalmologue

Docteur BATES
Relaxation oculaire- -ICIPause, techniques de détente et relaxation :  Tonification de la vue par des moyens naturels
La méthode utiisée est celle du Docteur Bates. Le docteur W.H. Bates (1860-1931) est un ophtalmologue américain. Il consacra sa vie à la recherche sur le système visuel. Il conclut que notre vue est influencée par la manière dont nous utilisons nos yeux. Les yeux contribuent à 20 % de la fonction visuelle et le cerveau à 80 %. Il constata que nos yeux sont particulièrement influencés par le stress et les émotions.
La méthode du docteur Bates ne propose ni cure ni traitement mais un processus éducatif. Elle ne se substitue en aucun cas à un bilan ou un suivi par l’ophtalmologue.

Ce processus éducatif se compose d’exercices « jeux » simples de détente physique et mentale et de gymnastique oculaire, qui vous apporteront de la détente et seront un anti-stress naturel.

Voici des extraits du célèbre livre du docteur Bates « Perfect sight without glasses, the cure of imperfect sight by treatment without glasses » « une vue parfaite sans lunette, guérir la vue imparfaite sans lunettes  »
Tous les extraits ci-dessous sont tirés du livre cité ci-dessus « une vue parfaite sans lunettes ni traitement ou intervention », deuxième édition, présenté et traduit par Jean-Philippe MARIE DIT MOISSON, institut W. Bates. le courrier du livre 2008.

« L’œil possède une vision parfaite, mais seulement quand il est détendu » Docteur William Bates – Ophtalmologue

 

Extrait 1 de « une vue parfaite sans lunettes ni traitement ou intervention » p 13-14

 

« 75% des Français ont des troubles visuels. Avec l’âge, leur état visuel s’aggrave.  Pratiquement un Français sur deux porte une correction visuelle.

Cependant les résultats d’un spécialiste tranchent résolument avec ces idées. Elles aboutissent surtout à une méthode d’éducation naturelle de la vue qui ne corrige pas artificiellement les dysfonctionnements visuels, mais les réduit et les guérit quand on les pense communément incurables. Il emploie bien le mot « guérison » et même « guérison de la vue imparfaite », ou « guérison radicale des erreurs de réfraction au moyen de la vision centrale » (titre de son article dans le New York medical journal du 8 mai 1915 vol 101 -19 pp 925-933.

Le principal ouvrage du Dr William Bates expose ses découvertes et son traitement éducatif. Il fut publié à New York en 1920 et traduit intégralement en français en 2008.

 

Extrait 2 de « une vue parfaite sans lunettes ni traitement ou intervention » p 15

« Parmi les personnes les plus connues,  ayant obtenu des résultats grâce à ses méthodes citons l’écrivain Aldous Huxley, 1894-1963, auteur du Meilleur des mondes. Il souffrait d’amblyopie, d’une opacité de la cornée compliquée d’hypermétropie et d’astigmatisme, n’ayant qu’une légère perception de la lumière pour un œil et une vision à 3 mètres pour l’autre. Partiellement soulagé de ce lourd handicap, il a écrit, pour témoigner de sa victoire sur une cécité annoncée, un livre au titre très explicite –L’art de voir : histoire d’une cure miraculeuse ; étude de psychologie visuelle ; un message d’espérance pour quiconque est atteint de défaut visuel- Payot 1950. »

 

Extrait 3 de « une vue parfaite sans lunettes ni traitement ou intervention »  p17-18

« Qui est le Dr William Bates ? »

Un éminent ophtalmologue newyorkais né en 1860 et décédé en 1931. il est diplômé de l’université de Cornell en 1881 et est reçu médecin en 1885 par l’école de médecine et de chirurgie de l’université de Columbia de New York. Il exerce successivement des postes révélant ses qualités d’ophtalmologiste, de chirurgien, de professeur et de conférencier… Ses publications médicales paraissent dans des revues réputées… Sa revue, Une meilleure vue (Better Eyesight) destinée au grand public comme au corps médical, paraitra pendant onze années et est une remarquable et gigantesque somme de connaissances sur la vision et la psychologie humaine. Le Dr William Bates y développe cette nouvelle science, ce nouvel art qui est son intervention et le fruit de ses découvertes : l’Education naturelle de la vue

 

Extrait 4 de « une vue parfaite sans lunettes ni traitement ou intervention »  p 24-26

« Le Dr William Bates est d’une extrême clarté dans sa préface : « ce livre présente un ensemble de faits, et non de théories. Je n’aurai donc pas à craindre les contradictions. » Pour lui, qui ne retient que les solutions concrètes, « la guérison est obtenue à l’instant précis où le patient est capable de contrôler son mental. Toutes les méthodes employées dans le traitement des problèmes de vue, des erreurs de réfraction ne sont simplement que des moyens différents d’obtenir la relaxation. »

Cette relaxation n’est cependant pas un endormissement, une fixité ; elle est naturelle et dynamique, c’est-à-dire attentive.

C’est ainsi que le traitement hygiéniste du Dr William Bates  fut appelé « éducation de l’œil et de l’esprit » dans la revue Une vue meilleure Better Eyesight avril 1926, « art de voir » par Bates et Huxley, ou encore « hygiène de l’attention et adaptation conscient à la vie moderne », par le Docteur Ramon Ruiz Arnau qui fut professeur de médecine de l’école polyclinique médicale de New York et membre d’honneur de nombreuses académies des sciences, à Paris, Madrid et New York.

Le Dr William Bates  est le premier à définir de façon claire et éducative les effets régulations de notre attention de notre relaxation sur le sens de la vue.

La méthode EMDR –psychothérapie-éclair fondée sur le rythme régulateur de certains mouvements oculaires, tactiles ou sonores- peut donner une idée de l’action importante de ces rythmes sur le psychisme. Son inventeur, Mme Francine Shapiro, a reçu pour cela « la distinction le plus prestigieuses que puisse obtenir une psychothérapeute : le prix de la fondation S. Freud, conjointement décerné par l’association mondiale de psychothérapie et la ville de Vienne. »

« le processus de l’attention, en apparence continu, est en réalité intermittent. En ce qui concerne l’attention spontanée, nous n’hésitons pas à ajouter qu’il est rythmique. C’est là ce qui le caractérise essentiellement. Ainsi peut-on dire que l’attention occupe le degré le plus élevé de la hiérarchie des rythmes biologiques » précise le Dr Ramon Ruiz Arnau. Cependant, ne confondons pas : cette faculté d’attention naturelle ne peut être produite par aucun effort. Car tout effort contre nature (stress, précipitation, etc…même inconscient) provoque au contraire, comme l’observe le psychologue T Ribot, « une suspension momentanée du perpétuel va et vient des sensations » (extrait de Psychologie de l’attention) et parmi toutes sortes de perturbations possibles, toujours une diminution de la vue.

Pour en donner un aperçu étendu en peu de mots, ce centrage de notre attention, cet ancrage contrôlé dans la détente semble réguler les innombrables méfaits reconnus de son contraire : le stress. Les dysfonctionnements dus aux différents stress, très détaillés par le Dr JP Curtay (Nutrithérapie-bases scientifiques et pratique médicale, Boiron 2000) couvrent, selon ses observations, des « symptômes et signes neuromusculaires (dont la baisse de la vision), neuropsychiques, cardio-vasculaires, digestifs, respiratoires, allergiques, gynécologiques, dermatologiques et des pathologies dégénératives ».

Le Dr William Bates  analyse ces troubles qui affectent toujours nos yeux, mais surtout leur rectification, ce qui reste encore aujourd’hui une grande découverte. Ces diminutions visuelles dues à un stress peuvent d’ailleurs être expérimentées par tous, de même que les instants d’amélioration visuelle, montrant ainsi que leur soulagement est tout aussi réalisable par la détente, par la relaxation…

 

Extrait 5 de « une vue parfaite sans lunettes ni traitement ou intervention »  p 27-

« De nombreux médecins guéris puis formés par le Dr William Bates  ont publié des études fidèles de sa méthode d‘éducation naturelle de la vue. Consistant en une démarche éducative de chacun par l’auto acquisition d’une relaxation régulée, la méthode du Dr William Bates  sort du cadre thérapeutique ou médical. Cette pratique n’est donc que très rarement connue ou pratiquée par des médecins et encore moins reconnue dans leur domaine. Il y a cependant des exceptions : le Dr Agarwal www.dragarwal.com, dont la clinique ophtalmologique est citée comme un « centre majeur pour l’œil » par le Congrès international d’ophtalmologie, a fondé cinq centres en Inde et propose, en plus des traitements et interventions classiques, la solution naturelle du Dr William Bates. Le Dr Rosanes-Berret, fondatrice de la clinique Gestalt center for psychotherapy and training de New York (ouvrage : avez-vous vraiment besoin de lunettes 1988), le Dr Kaplan optométriste, ancien maître de recherche et professeur à l’université de Houston et à la Pacific University, dont la pratique est fortement influencée par celle du Dr William Bates . Il dirige le Inn-sight Centre for wellness and vision de Vancouver, (ouvrage  Voir sans lunettes 1997)»